DÉFIS BOOK

SEMAINE 1 : JE ME PRÉPARE COMME UNE SPORTIVE

Salut à tous !
Aujourd’hui, je te récapitule ce qui s’est passé cette semaine avec le livre « J’arrête d’être débordée ! ». Cette fois encore je poste en retard, pas par manque de temps, mais par flemme de me relire et corriger mes erreurs. Comme on dit vaut mieux tard que jamais.

 

SELON LA PAGE 39 : LE BILAN DE LA SEMAINE

Cette semaine, je retiens de me préparer comme une sportive, mais aussi :

  • D’agir sur ce que je m’impose pour être parfaite ;
  • De porter un regard différent sur moi et d’affirmer davantage mes envies ;
  • De me créer une bulle de confort dans laquelle je pense à moi ;
  • De miser sur ce que je maîtrise pour gagner en confiance ;
  • De réinvestir mon corps en lui insufflant énergie et féminité ;
  • De réinvestir mon esprit en me créant un mental de sportive.

 

MON AVIS SUR CETTE SEMAINE

Pour cette première semaine, je me sens perdue en lisant ce livre. Nous pouvons retrouver quelques astuces pour se préparer comme une sportive, mais pour le coup j’ai plus l’impression de lire un livre pour retrouver la confiance et l’estime de soi. J’ai remarqué que pour beaucoup, lorsque nous avons un problème c’est forcément un manque de confiance et d’estime de soi, alors que NON. Être débordée, pas organisée, être une procrastinatrice, ne pas prendre la parole en public… ne veux pas forcément dire que nous ne nous estimons pas ou bien que nous n’avons pas confiance en nous.

 

Exemple : lorsque j’étais en BEP, j’avais vraiment confiance en moi, mais lorsque j’ai passé mon oral, j’ai dû me préparer malgré le fait que je connaissais bien mon sujet. J’avais le trac à l’idée de le passer alors que c’était devant mes professeurs qui me connaissaient. Pareil pour mon permis. J’ai conduit la veille et mon moniteur m’a dit : « c’est parfait, fait la même chose demain et tu l’auras. » Si je te dis que le lendemain matin j’ai conduit comme quelqu’un qui n’avait jamais conduit de sa vie. Dur à croire, mais c’est vrai, alors que j’avais vraiment une confiance en moi incroyable à cette époque. Ça n’avait rien à voir avec ma confiance en moi c’était le trac. Les humoristes te le diront aussi qu’ils ont le trac et pourtant personne ne leur dira qu’ils n’ont pas confiance en eux. Bon j’espère que tu comprends où je veux en venir.

Je suis débordée et je trouve en général un peu de temps pour moi, mais si je passe ma semaine à :
porter un regard différent sur moi ; à être attentive à moi ; à prendre soin de moi ; à m’affirmer ; à m’économiser ; à me détendre en rêvant ; à profiter de ma féminité, alors que je n’ai même pas commencé à être moins débordée. Eh ben, je pense que le 21e jour, je serais toujours débordée, car il faudrait que je rattrape ce que je n’ai pas fait durant la 1ère semaine. Pour moi ça aurait dû se trouver à la fin.

Je verrais comment se passe la semaine 2, qui sait peut-être que ce sera mieux.
Prochaine publication prévue le 7 mai 2019.
Retrouve la présentation du livre : J’arrête d’être débordée !

Passe une bonne journée ou une bonne soirée et à bientôt pour de nouvelles aventures.

 

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *