HYGGE

HYGGE & MOI

Bonjour à tous ! Comme promis, voici l’article qui t’expliquera la façon dont j’ai connu le hygge. Le hygge existe depuis 1800, mais cela fait peu de temps que je le connais. Mon histoire ne sera pas longue donc avec cet article, je te dirais ce que je faisais déjà de hyggelig.

 

LE COMMENCEMENT

Il était une fois. Non, je rigole 😊. Sérieusement, j’ai connu le hygge vers mars ou avril 2018, je ne sais plus trop. Tu vois, c’est vraiment récent. J’étais à E.Leclerc Culture, dans le rayon livre, étant à la recherche de livres sur le cocooning ou le bien-être, se relaxer, être détendu. Et puis, je suis tombé sur un livre « Comment je me suis mise au hygge ». Je me rappelle que je n’avais pas beaucoup de temps devant moi et donc après avoir lu le titre, je me suis mise à lire le sous-titre : cocoonez votre vie avec le bonheur à la danoise. L’image de la première de couverture représentait ce que je voulais. Vu que je ne suis pas dû genre à acheter un livre sans lire la quatrième de couverture et feuilleter deux trois pages, je me disais que je reviendrais. Au final, ce qui m’a décidé c’est la réduction du moment. Affiché à 7,90 € au lieu de 9 €90. Une réduction de 2€ voir une réduction tout cour est rare pour un livre, donc j’ai fini par l’acheter.

 

PAR LA SUITE

J’ai commencé à lire « Comment je me suis mise au hygge » dû moins les parties qui m’intéressais, car ce livre ne se lit pas forcément dans l’ordre. Je ne l’ai pas fini, car j’avais pas mal de choses à faire en cette période. Après avoir compris le principe, je cherchais d’autres choses, comme : aménager sa maison en mode feng shui. (J’avais peu de temps devant moi entre le déménagement et le travail.) J’essayais tout de même d’en apprendre plus, grâce aux sites. Au niveau déco, c’était un peu compliqué, car j’aime beaucoup la déco Scandinave contrairement à mon mari qui à dû mal avec les pieds des meubles en bois. J’ai donc dû me tourner vers autre chose, qui nous plaisait à tous les deux. Au final, pas besoin d’avoir des meubles scandinaves pour être hyggelig. Au fil des articles, tu comprendras que tu peux l’adopter comme tu veux.

 

C’EST HYGGELIG

Avant de connaitre le mot « hygge », que je prononçais dans ma tête « Hige » (la première fois), je le pratiquais déjà. Toi aussi, je suis sûr que tu faisais certaines choses de hyggelig avant de le connaître. Ici, on dit tout. Je te présente une liste des cinq choses que je faisais déjà de hyggelig.

 

ALLUMER DES BOUGIES :

Un accident est vite arrivé, donc tu dois prendre des précautions. Ne jamais quitter son logement sans éteindre les bougies ; ne jamais laisser de bougies à porter de petites mains ; fais attention à leur emplacement, fais attention de ne pas avoir de vêtement ou du papier a coté. Mon moment préféré pour allumer des bougies, c’est lors de mon bain. Qui y’a t’il de plus relaxant (à part la mer et la rivière) ?

 

UNE COUETTE :

Je peux à peine m’en passer. La couette c’est vraiment l’indispensable pour moi. Je ne l’utilise tout de même pas douze mois par an, mais facilement neuf mois quand même. J’aime être sous ma couette, surtout après un bon bain ou une bonne douche le soir ; même parfois, la journée. Je suis tranquillement sur mon canapé, avec mon ordinateur en train de regarder Netflix, d’écrire ou bien de lire.

 

MA TASSE DE THÉ :

Le hygge ce n’est pas ma tasse de thé (😁😁😁). Bon, OK, petite blague nulle. Désolé, je ne suis pas douée en plaisanterie, mais ce n’est pas pour autant que je m’empêcherais d’en faire. Le thé est devenu ma nouvelle passion, depuis que je suis avec mon mari. Je ne peux plus m’en passer. D’ailleurs, je te laisse, je reviens dans quelques minutes. Me voici de retour avec une bonne tasse de thé dans la main. En hiver, j’en bois plusieurs fois par jour, et ce quasiment tous les jours. Mon préféré est le thé noir à la menthe. Et toi, en bois-tu ? Si oui, lequel préfères-tu ? Sinon, j’adore prendre un grand cappuccino quand je suis à l’extérieur. Surtout lors de grands froids.

 

UN BAIN :

Quoi de mieux pour se relaxer ? Un bon bain bien chaud pour se détendre. J’y reste au moins une bonne petite heure. J’essaie de le faire au moins une fois par semaine à défaut deux fois par mois. Eh oui ! Quand on n’a pas la mer à porter de main, on doit se débrouiller avec ce qu’on a. C’est vrai, que pour le coup ce n’est pas très écolo.

 

PRENDRE MON TEMPS :

Oui ! J’avoue, j’aime prendre mon temps. Je n’aime pas me presser. Me réveiller tranquillement, prendre mon petit déjeuner, ma douche, me maquiller et partir quand je suis prête. Bon, les jours où je travaille cela ne se passe pas comme ça. Se serait plutôt : me réveiller tranquillement (quand même, c’est la base) ensuite à la douche, me maquiller si j’ai le temps, sinon tant pis. Cela ne me gêne vraiment pas de sortir sans maquillage, j’assume 😊. J’ai la chance de prendre mon petit déjeuner au boulot.

 

ET TOI, DANS TOUT CA

Je ne suis pas une grande curieuse de nature, mais là j’aimerais bien savoir comment tu as découvert le hygge. Dis-moi, comment l’as-tu prononcé la toute première fois ? Je veux savoir aussi, ce que tu faisais déjà de hygge avant de le connaître. Que fais-tu comme moi ?

 

ET APRÈS

 

Bon, voilà mon expérience avec le hygge. J’ai sûrement des ancêtres danois😊. J’ai comme l’impression d’avoir ça dans le sang. Je pourrais te raconter encore cinq choses que je faisais avant de connaître le mot hygge. Si ça t’intéresse, dis-le-moi en commentaire. Il n’y a pas que le hygge dans la vie, donc si tu veux savoir ce que je fais qui n’est pas hyggelig, dis le moi aussi en commentaire. J’ai une liste 😊. Je pense que c’est le moment, de te faire un petit lexique pour t’expliquer le hyggelig et d’autres mots de vocabulaire danois.

C’est déjà fini, mais si tu as aimé cet article, je t’invite à lire « HYGGE EN NOUS ». Passe une bonne journée de printemps et on se retrouve très bientôt, pour de nouvelles aventures.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *